Quels métiers pour les personnes timides ?

Quels métiers pour les personnes timides ?

Quels métiers pour les personnes timides ?

« Quand je serai grand(e), je serai astronaute/pompier/professeur/vétérinaire ».

Ah les rêves d’enfant ! Tout a l’air si simple quand on est jeune et innocent !

Choisir le métier à exercer, ou le domaine dans lequel faire carrière, est une évidence pour certain, mais un véritable casse-tête pour les autres.

Au fur et à mesure que l’on grandit et que l’on gagne en maturité, on apprend à se connaître et à comprendre le fonctionnement de la société. On se demande alors si notre timidité ne va pas être un frein dans notre vie professionnelle.

« Puis-je exercer ce métier malgré ma timidité ? » ou « Quel métier est fait pour moi ? » sont des questions que l’on est en droit de se poser.

Dans notre société d’ultra-communication et de performance, quelle place reste-t-il aux timides ?

Comment choisir son métier ?

Avant de vous demander quels sont les métiers pour les personnes timides, il convient de vous demander ce que VOUS souhaitez réellement.

Quel métier avez-vous envie d’exercer 35 heures par semaine jusqu’à votre retraite, et dans quel milieu souhaitez-vous évoluer ?

Vous allez peut-être faire ce métier toute votre vie. C’est pourquoi, prenez le temps de bien réfléchir.

Votre métier doit être en phase avec vos compétences, votre personnalité et vos attentes personnelles. Voyons ces 3 points ensemble.

Vos compétences

C’est ce en quoi vous êtes doué et ce pour quoi vous allez être payé.

Ce sont généralement les études et la filière choisies qui conditionneront vos débouchés. Alors autant ne pas se tromper !

Notre parcours scolaire est une bonne base pour nous éclairer sur nos centres d’intérêts, nos points forts et nos points faibles. En effet, nous avons tous des matières où nous brillons sans effort et d’autres où nous galérons comme pas possible. Des matières où nous sommes captivés par le cours et d’autres où nous nous ennuyons à mourir. De plus, nous sommes généralement plus doués dans les domaines qui nous plaisent.

Prenez un papier et un stylo, et notez vos points forts et vos centres d’intérêts d’un côté, et vos points faibles et centres de désintérêts de l’autre.

En prenant cela en compte, vous éviterez de vous retrouver dans domaines qui ne sont pas faits pour vous. Si vous êtes allergique aux chiffres, mieux vaut ne pas finir comptable !

Votre personnalité

Choisir un métier en fonction de sa personnalité, c’est prendre le temps de s’écouter et de voir ce qui nous correspond.

Êtes-vous fait pour être assis derrière un bureau ou courir de partout toute la journée ? Sentez-vous mieux en travaillant en intérieur ou en extérieur ? Produire ou gérer ? Être en première ligne ou en support ?

Personnellement, je n’ai jamais su ce que je voulais faire « plus tard ». Pas d’aspiration particulière, pas de rêve de gosse. Je savais juste que j’étais fortement attiré par les sciences et que j’étais extrêmement timide. Donc, pas de quoi trouver ma vocation…

J’ai donc cherché sur internet un questionnaire qui pourrait m’aiguiller vers un métier en fonction de ma personnalité, tel un conseiller d’orientation ou une diseuse de bonne aventure.

Et j’ai découvert le test MBTI. Ce test nous classe parmi 16 profils psychologiques différents, et pour chaque type, nous trouvons une description approfondie et une liste de métiers recommandés. J’ai donc pris le site qui m’inspirait le plus confiance, j’ai respiré un grand coup, et je me suis lancé.

Après plusieurs minutes à répondre aux questions de la manière la plus honnête possible, le verdict tombe. Je sais désormais qui je suis : un INTP.

Voulant à tout prix connaître mon avenir, je me précipite vers la page des métiers, telle une personne qui vient d’acheter son horoscope.

horoscope
Voyons quel métier me correspond…

Et voici les métiers que l’on me propose : chimiste, informaticien, architecte, assistant de recherche, artiste, programmeur, avocat, arpenteur, dirigeant, biologiste.

C’était déjà un bon début, mais j’avais encore besoin d’y réfléchir.

Vos attentes personnelles

Il est important de se demander ce que l’on attend de son métier et comment on voit notre avenir.

Quel est le style de vie que vous voulez avoir ? Quel équilibre entre la vie professionnelle et personnelle ?

Ressentez-vous le besoin d’être challengé au quotidien ? Ou avez-vous besoin de vos repères et de votre routine quotidienne ?

Battez-vous pour une cause qui vous tient à cœur ?

Souhaitez-vous gravir les échelons quitte à sacrifier une partie de votre vie personnelle ? Ou privilégiez-vous la vie de famille ?

Vous seul pouvez répondre à toutes ces questions, car chacun a une vision différente de la vie, et donc des attentes différentes.

La timidité, un paramètre à prendre en compte

La collaboration et la communication sont la base du monde de l’entreprise. C’est un fait. Dès l’école, on vous force à participer à l’oral, passer devant tout le monde pour faire des présentations, et effectuer des travaux en groupe.

Un enfer pour une personne timide.

Plus tard, vous remarquez que vous allez devoir évoluer dans une entreprise où vous travaillerez et coopérerez avec d’autres personnes. Faire des présentations, aller au contact des clients, et communiquer avec votre équipe vont bientôt faire partie de votre quotidien.

Le cauchemar ne fait que commencer.

Vous comprenez alors que pour réussir et progresser, il faut parler. Vous vous demandez alors si le monde de l’entreprise est fait pour vous, et si vous allez vous en sortir.

« Suis-je donc condamné à finir informaticien, à coder dans un placard à balai, à cause de ma timidité ? »

Je vous rassure, la réponse est non.

Comment s’épanouir professionnellement quand on est timide ?

Deux solutions s’offrent à vous :

  • exercer un métier qui limite les expositions sociales
  • exercer un métier qui vous sort de votre zone de confort

Détaillons ces deux solutions.

Solution 1 : exercer un métier qui limite les expositions sociales

Choisir un métier où l’on est moins exposé aux interactions sociales, c’est se protéger. En effet, c’est avoir la possibilité de se replier dans sa coquille et de travailler tranquillement sans être trop sollicité.

Puisque je suis sympa et que je vous aime bien, je vais vous donner des idées de métiers que vous pourrez exercer. Bien entendu, la liste est non exhaustive, et les explications sont aussi sérieuses que celles des horoscopes.

L’oreille attentive : psychologue, thérapeute, coach

Vous excellez dans l’art d’être à l’écoute de l’autre. Faire parler les gens, c’est votre point fort. Le plus dur étant d’hocher la tête régulièrement et aux bons moments.

Le gestionnaire : comptable, agent administratif, assistant juridique, fonctionnaire

Vous aimez ranger, trier, compter et lire les documents des autres. Certains vous trouveront courageux, d’autres complètement maso. En bonus, vous pourrez toujours froncer les sourcils avec un air sérieux et concentré pour éviter tout contact humain.

L’informaticien : développeur, ingénieur, webmaster

Vous serez en tête à tête avec votre écran. Personne ne pourra vous séparer. Avec un peu de chance, on vous mettra entre 4 murs ou dans un placard.

Dans un milieu artistique : graphiste, peintre, écrivain, photographe.

Vous êtes un artiste incompris. En fait, personne n’a jamais su vous comprendre. Si vous vous reconnaissez dans cette description, ces métiers sont faits pour vous.

L’amoureux de la nature et des animaux : dresseur d’animaux, aquaculteur, arboriculteur

Vous n’aimez pas les gens et vous avez raison. La nature et les animaux, c’est bien mieux.

Technicien d’études, chercheur, économiste, mathématicien, biologiste

Vous aimez chercher. Cela tombe bien, quand on cherche, on est concentré. Et quand on est concentré, on ne parle pas, c’est bien connu.

L’amoureux des livres : Bibliothécaire

Vous n’aimez rien ni personne. Et tant mieux, personne ne vous aime. Au moins, les livres ne vous jugeront pas.

Choisir un métier qui vous correspond tout en limitant les expositions sociales peut être une bonne chose. Par contre, choisir un métier qui ne vous convient pas juste pour vous protéger, c’est donner raison à votre timidité. Et c’est vraiment dommage.

Si vous voulez avancer dans la guérison de votre timidité ou exercer le métier qui vous donne envie, vous pouvez tenter la solution 2.

Solution 2 : exercer un métier qui vous sort de votre zone de confort

Un métier vous fait rêver mais vous avez peur que votre timidité vous trahisse ? Pourquoi ne pas essayer ?

C’est le choix que font les personnes qui ont un rêve en tête, et qui veulent le réaliser coûte que coûte, malgré leurs propres faiblesses. On peut également vouloir se dépasser et affronter notre timidité dans une situation réelle et imposée.

En effet, qu’est-ce qui vous empêche de devenir avocat, commercial, chanteur ou chef d’entreprise si c’est votre plus grand rêve ?

Avant tout, Je vais vous donner quelques conseils pour vous aider à réussir et à affronter vos démons.

Les conseils pour réussir

Misez sur une bonne préparation mentale

Pour un timide, savoir que l’on va être exposé à une situation où l’on doit communiquer peut paraître insurmontable.

Vous vous imaginez déjà stresser les jours précédents jusqu’à ne plus en dormir. Vous souvenez vous des insomnies avant la veille d’un oral ? Un vrai cauchemar rien qu’en y repensant !

Mais pas de panique, vous avez les capacités de surmonter cette épreuve. Il faut être méthodique.

C’est comme un combat de boxe, cela se prépare. Vous devez être fort mentalement.

Préparer ce que vous allez dire dans les grandes lignes pour les appels téléphoniques ou entretiens. Faites des scénarios. Pour les négociations, définir vos limites et les seuils sous lesquels vous ne descendrez sous aucun prétexte.

Encore une fois, prenez un stylo et une feuille, et posez vos idées sur papier. Cet exercice vous permettra d’y voir plus clair et de savoir comment réagir dans différentes situations afin de ne pas être pris au dépourvu.

Devenez un expert dans votre domaine

Avez-vous déjà vu un expert prendre la parole ? Il est sûr de lui et de ce qu’il dit. Il sait ce qu’il fait et ce qu’il faut faire.

Non seulement cette confiance se ressent, mais elle est bien réelle.

Et vous savez quoi ? Vous pouvez miser sur votre savoir pour assoir votre confiance.

Travaillez votre sujet pour le maîtriser jusqu’au bout des doigts. Soyez incollable. Osez jouer le rôle du premier de la classe.

Être à l’aise et maîtriser votre sujet vous donnera confiance en vous. Vous savez de quoi vous parlez, et croyez-moi, votre interlocuteur le ressentira !

Par contre, si vous ne savez pas, soyez honnête avec votre client.

Ne mentez jamais à votre client. Jamais.

Dîtes-lui que vous n’avez pas l’information et que vous le recontacterez dès que vous aurez les informations exactes. Votre client appréciera votre franchise et votre professionnalisme.

Pratiquez un maximum

En fonction de votre travail, vous serez plus ou moins exposé aux interactions sociales. Chaque occasion sera une opportunité pour vous de faire un pas de plus dans votre combat contre la timidité.

Vous allez vous habituer de jour en jour, jusqu’à ce que ces situations deviennent des banalités pour vous.

Comme on dit : c’est en forgeant que l’on devient forgeron !

Au final, faîtes le métier qui vous plaît !

Le monde professionnel implique de devoir interagir avec les autres. Entre les relations avec ses collègues, les réunions avec son équipe, les présentations devant ses chefs, les contacts avec la clientèle, … toutes ces situations peuvent être vécues comme un véritable handicap professionnel pour la personne timide.

Pourtant, il n’y a pas de métiers spécifiques ou interdits aux timides. Il existe seulement des métiers pour lesquels vous êtes fait ou dans lesquels vous avez le désir de vous dépasser.

Effectivement, votre timidité ne sera jamais un frein à votre carrière tant que vous faites ce qui vous passionne.

Rien ne vous empêche, en effet, de commencer par un métier plus « facile » et d’évoluer vers plus de contacts au fur et à mesure.

En prenant du plaisir dans votre travail chaque jour et en faisant des efforts, vous allez naturellement progresser et être de plus en plus à l’aise.

En résumé, le métier qui vous correspond vous, c’est le métier qui vous plaît. Voilà ce que j’ai lu dans votre horoscope.

Philippe

À travers ce blog, je vous partage mes meilleurs conseils pour vaincre votre timidité et prendre confiance en vous.

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Vous souhaitez vous débarrasser votre timidité ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir des conseils, ainsi que votre ebook gratuit !